Ligne éditoriale

Contexte

Au sud de la Méditerranée, les zones rurales et l’agriculture connaissent un regain d’intérêt, avec en particulier des politiques publiques ambitieuses en termes de développement agricole et territorial, et de gestion des ressources naturelles. Au niveau local, les expériences de développement rural et agricole sont très diverses, qu’elles soient initiées par des groupes d’agriculteurs, d’autres acteurs ou dans le cadre de projets et programmes gouvernementaux. Cette diversité des initiatives (politiques publiques et expériences au niveau local) rend important une réflexion sur la cohérence de ces différentes initiatives au niveau des territoires. De plus, il y a un intérêt d’une mise en perspective des trajectoires d’évolution des territoires ruraux qui prenne mieux en compte le passé et le futur à moyen terme, ce qui permettra de réfléchir aux moyens à mobiliser pour favoriser  un développement durable.

Par ailleurs, les connaissances qu’ont les acteurs du monde rural et agricole (ingénieurs, agriculteurs, chercheurs, organisations non-gouvernementales et internationales, bailleurs de fonds, etc.) sur le développement agricole et rural sont riches et très diverses. Il est important d’offrir plus d’opportunités et d’espaces de dialogues structurés et permanents entre ces acteurs. En particulier, ces zones rurales et les secteurs de production associés  font l’objet de nombreux travaux d’études et de recherche, portant à la fois sur les dynamiques agricoles et rurales (exploitations, organisations de producteurs, filières) et sur les initiatives de développement. Cependant, de nombreux travaux de recherche sont insuffisamment communiqués et discutés hors des cercles académiques. Ces travaux n’ont pas toujours pu contribuer suffisamment ou explicitement à l’élaboration des politiques publiques et à l’aide à la décision pour les acteurs du monde rural et agricole.

Objectifs de la revue

C’est pour répondre à ces défis que l’Unité de Formation et de Recherche DRIDURA (Dynamiques rurales, innovations et développement durable), rattachée à l’Ecole Nationale d’Agriculture (ENA) de Meknès,  initie la revue Alternatives Rurales. Cette nouvelle revue, accessible à tous via internet, se propose d’offrir un espace de communication et de débat sur les dynamiques agricoles et rurales au Maroc, mais aussi de partage des expériences de développement dans d’autres pays. Cette démarche se donne les objectifs suivants :

  • Offrir un espace de recueil et d’analyse des expériences sur les dynamiques agricoles (exploitations agricoles, organisations collectives, projet de développement, bassin de production et filière), les évolutions des  territoires  et les initiatives de développement agricole et rural (coordination entre acteurs, usages et gestion des ressources naturelles, …)  ;
  • Communiquer les résultats de la recherche sur ces dynamiques et initiatives de développement ;
  • Ouvrir un espace de dialogue entre les différents acteurs du monde agricole et rural sur les initiatives de développement agricole et rural au niveau local ;
  • Structurer un débat critique et constructif et des propositions sur différentes alternatives de développement rural et agricole.

La revue Alternatives Rurales est destinée aux acteurs du monde agricole et rural (tels que les acteurs institutionnels, les agriculteurs, les organisations professionnelles agricoles, les organisations non gouvernementales, les chercheurs) mais aussi aux étudiants et au grand public.

La notion d’« Alternatives Rurales » a été choisie avec l’idée d’explorer le champ des possibles, susciter un échange critique et   évoquer la diversité des options, des changements et innovations, en termes d’actions et de politiques publiques, pour le développement agricole et rural.

 

Contenu

La revue Alternatives Rurales se propose de faciliter un échange des savoirs très divers sur le monde rural et agricole. Elle ambitionne de permettre des débats à partir de points de vue différenciés sur les mêmes thématiques. Les thématiques présentées portent, entre autres, sur les stratégies et les trajectoires des exploitations agricoles, l’action publique et collective au niveau local, les politiques, dispositifs et méthodologies d’accompagnement pour le développement rural et agricole, et sur la gestion des ressources naturelles.

La revue Alternatives Rurales offre des articles courts et facilement lisibles (voir conseils aux auteurs). La revue est structurée principalement autour de cinq types de contenus :

  • Des articles de communication et de mise en débat des  études, résultats de recherches et expériences de terrain. Les auteurs présentent les résultats de travaux de recherche ou d’études techniques en relation avec l’esprit de la revue et ses exigences en termes de qualité. Ces contributions peuvent provenir de différentes disciplines (sciences sociales, agronomie, zootechnie, etc.), l’important est surtout que ces contributions  montrent comment  les résultats présentés peuvent constituer une base pour une réflexion sur les alternatives de développement et l’élaboration de politiques publiques. Il pourra s’agir d’articles originaux, de synthèses d’articles scientifiques publiés par ailleurs ou en cours de préparation, ou de synthèses de thèses ou travaux de projets de fin d’étude.
  • Des articles de points de vue ou de témoignage. Les auteurs présentent une expérience qu’ils ont vécue, en font l’analyse et montrent comment cette expérience permet d’alimenter les débats sur les alternatives de développement.
  • Des notes de lecture et des comptes-rendus de débats sur les thématiques de la revue.
  • Des informations d’actualité sur des activités scientifiques ou d’appui au développement agricole et rural, et des liens vers des ressources intéressantes sur les thématiques de la revue.
  • Une rubrique « dossier du numéro» regroupera un ensemble d’articles, de points de vues ou témoignages et de notes de lecture, sur des thématiques spécifiques.

Préparation des articles d’études et recherche
Les articles d’études et recherche sont rédigés dans le cadre d’une interaction entre le ou les auteurs et le comité éditorial, qui fait si nécessaire des propositions de cadrage et d’amélioration de l’article. Une fois le texte stabilisé, il est envoyé à deux relecteurs anonymes, qui évalueront la pertinence et la facilité de lecture pour un public non spécialiste.

Charte

La revue Alternatives Rurales est fondée sur les principes suivants.

  • La revue est à but non lucratif. Les auteurs ne paient pas et ne sont pas payés pour publier un article.
  •  La revue se veut indépendante, responsable et autonome dans le respect de la philosophie de sa ligne éditoriale
  • Les auteurs sont responsables de leurs points de vue et de leurs articles et doivent être garants d’une grande déontologie.
  • La revue offre, dans le contenu de ces articles, une pluralité de points de vue. Les auteurs sont invités à présenter des positions critiques, mais aussi à offrir et mettre en discussion des propositions alternatives.
  • La proposition et la discussion d’alternatives de développement sont strictement fondées sur la présentation de résultats de recherche ou d’expériences vécues.
  • Les articles seront lus par un comité de lecture, sur proposition du comité éditorial » avant la publication et un accompagnement sera mis en place pour améliorer la qualité du texte publiable.
  • Des normes de publications seront mises sur le site de la revue

Version pdf de la ligne éditoriale