Soumettre un article

La revue Alternatives Rurales se propose de publier des articles de communication de la recherche et de débat sur les alternatives de développement. Les formats suivants d’article sont acceptés (voir plus de détail dans  la Ligne Editoriale d’Alternatives Rurales).

1)  Des articles de communication et de mise en débat des  études, résultats de recherches et expériences de terrain. Les auteurs présentent les résultats de travaux de recherche ou d’études techniques en relation avec l’esprit de la revue et ses exigences en termes de qualité. Ces contributions peuvent provenir de différentes disciplines (sciences sociales, agronomie, zootechnie, etc.), l’important est surtout que ces contributions  montrent comment  les résultats présentés peuvent constituer une base pour une réflexion sur les alternatives de développement et l’élaboration de politiques publiques. Il pourra s’agir d’articles originaux, de synthèses d’articles scientifiques publiés par ailleurs ou en cours de préparation, ou de synthèses de thèses ou travaux de projets de fin d’étude. Les auteurs doivent fournir la référence de la source de l’étude ou du document de recherche à partir duquel l’article pour Alternatives Rurales a été élaboré.

2)   Des articles de points de vue ou de témoignage. Les auteurs présentent une expérience qu’ils ont vécue, en font l’analyse et montrent comment cette expérience permet d’alimenter les débats sur les alternatives de développement.

3)   Des notes de lecture et des comptes-rendus de débats sur les thématiques de la revue.

Langues

  • Si l’article est rédigé en français, l’auteur écrira, une fois que l’article est stabilisé, a minima la traduction en arabe du résumé de l’article. Il est aussi invité à proposer une version longue voire une traduction complète de l’article en arabe.
  • Des articles peuvent être soumis aussi en arabe. L’auteur doit, de la même façon, fournir un résumé en français lorsque le texte est stabilisé, voire une version plus longue de ce résumé.

Orientations pour la rédaction

1. La rédaction doit être faite de façon à ce que l’article soit accessible à un public large :

  • Éviter l’utilisation de concepts compréhensibles seulement par les spécialistes. Lorsque des concepts complexes sont utilisés, en donner des définitions claires.
  • Limiter le nombre de références et choisir de préférence des références accessibles gratuitement sur internet (mettre alors le lien). On pourra avoir, en plus des références liées au texte, une partie « pour en savoir plus » avec d’autres références.

2. Les auteurs sont incités à faire le lien avec des enjeux de développement. Bien montrer, dans l’introduction, le lien entre la problématique traitée dans l’article et de tels enjeux, voire, ce qui est encore mieux, un lien avec un débat en cours sur telle ou telle alternative de développement. En discussion ou conclusion, mettre en valeur  les pistes de réflexion en termes d’alternatives de développement et de politiques publiques auxquelles aboutissent les résultats de recherche ou l’expérience de développement présentée, en quoi aussi éventuellement ces résultats viennent remettre en cause certaines idées considérées comme acquises Ces pistes de réflexion devront être bien évidemment strictement liées à ces résultats.

3. Format

  • Le format d’un article est en général compris entre 2500 et 5500 mots (tout compris).
  • Des formats « innovants » sont encouragés (utilisation de zooms, d’encarts, etc.).
  • L’usage de graphes et de photos est encouragé.

Les auteurs conservent les droits d’auteurs sur leurs articles.

Les personnes désirant soumettre un article sont invitées à prendre contact avec le comité éditorial (alternativesrurales@enameknes.ac.ma).